Plaque de la rue Louise Weiss ǀ © Paris Kontrast

La rue Louise Weiss – 13ème arrondissement

Publié le 12/02/2013 par piahoelz

Dieser Artikel ist auch verfügbar in: Allemand

La rue Louise Weiss, qui doit son nom à la journaliste française éponyme, semble au premier regard vide et sans intérêt particulier, perdue entre des immeubles standings du 13ème arrondissement de Paris. On a dès lors du mal à imaginer que s’y trouvait le cœur battant de l’art contemporain à Paris dans la deuxième moitié des années 1990.

Galeries situées rue Louise Weiss dans le 13ème arrondissement de Paris afficher sur une carte plus grande

L’effervescence

Et pourtant, c’est ici que l’avant-garde de l’art contemporain s’est installée en 1997. Parmi les pionniers se trouvaient Emmanuel Perrotin, Air de Paris, Jennifer Flay, René Praz, Bruno Delavallade, Art Concept et Jousse Entreprise. Dans une interview publiée dans Parisart, Jacques Toubon, alors maire de l’arrondissement et grand amateur d’art contemporain, revient sur l’origine du succès de la rue Louise Weiss. Ainsi, il raconte avoir été sollicité par un groupe des jeunes professionnels à la recherche des locaux à loyer modéré ; les loyers dans le quartier du Marais, à l’époque épicentre de l’art contemporain, étant déjà prohibitifs. Ces futurs grands noms de l’art contemporain étaient alors animés par un esprit collectif, l’envie de se développer ensemble en encourageant les synergies. Jacques Toubon fît en sorte que des locaux, appartenant au ministère des Finances, soient mis à leur disposition. La rue Louise Weiss se développa, de nouvelles galeries rejoignirent les premières, et c’est ainsi que le quartier devint un lieu incontournable de l’art contemporain à Paris.

Le déclin

Mais à mesure du développement des galeries, celles-ci manquèrent de place et de capacités de stockage. Des formats trop grands, un nombre volumineux d’œuvres pour des locaux trop exigus : il devenait de plus en plus compliqué d’exposer et de stocker dans des conditions satisfaisantes. Pour Jacques Toubon, c’est à cause de ces facteurs matériels que la rue Louise Weiss a décliné. A cela s’est conjuguée une carence politique : toujours selon l’ancien maire du 13ème arrondissement de Paris, l’équipe municipale qui lui a succédé n’a plus franchement soutenu le projet. Dès lors, les galeristes, victimes de leur succès, ont commencé à partir les uns après les autres …

La ranimation

Pourtant, vaille que vaille, quelques galeristes ont continué à croire dans la rue et son potentiel, à deux pas du nouveau quartier de la BNF. Ils n’ont pas abdiqué. Une ténacité qui s’est finalement avérée payante : comme se plait à le souligner Christophe Daviet-Thery, galeriste (voir l’interview dans le journal Le Point, 2011), la rue Louise Weiss se ranime, lentement mais sûrement. Aujourd’hui, on y trouve plusieurs galeries avant-gardistes, présentant de jeunes artistes et des valeurs montantes de l’art international :

Air de Paris
32, rue Louise Weiss
T. +33 1 44 23 02 77
fan@airdeparis.com
www.airdeparis.com

Christophe Daviet-Thery
34, rue Louise Weiss
T. +33 1 53 79 05 95
Daviet-thery@wanadoo.fr

www.daviet-thery.com

Triple V
24, rue Louise Weiss
T. +33 6 07 66 02 79
info@triple-v.fr
www.triple-v.fr

Rosenblum Collection and Friends (Collection privée)
183, rue du Chevaleret
info@rosenblumcollection.eu
www.rosenblumcollection.fr

Des visites guidées sont organisées tous les samedis à 11h et à 15h pour des groupes à partir de 15 personnes. Inscription par avance sur internet. Durée : environ 1 heure. 10 euros par adulte ; étudiants : 5 euros ; entrée gratuite pour enfants moins de 12 ans.

DISPLAY art projects (Bureau de conseil en art)
10, rue Duchefdelaville
T. +33 6 08 32 68 06
liza@display-artprojects.com
www.display-artprojects.com

Bétonsalon (Centre d’art et de recherche)
9, rue esplanade Pierre Vidal-Naquet
T. +33 1 45 84 17 56
info@betonsalon.net

onestar press
Three Star Books
(Librairie d’art)
49, rue AlbertT. +33 6 63 01 22 87
www.onestarpress.com
www.threestarbooks.com

Les galeries sont ouvertes du mardi au samedi entre 11h-19h.
Pour s’y rendre : M° 6 station Chevaleret

Download Artikel als PDF

Copyright © 2017