« Casimir et Caroline », une ballade triste à la Fête de la bière  

« Je vais leur enseigner à être contre. A être méchants. Ou à être en colère. S’ils ne sont pas en colère, ce n’est pas la peine de faire ce métier ! »… dit l’acteur-metteur en scène André Wilms à propos des dix jeunes comédiens qu’il dirige dans « Casimir et Caroline », une pièce emblématique d’Ödön von Horvart créée à Paris pour le Festival d’automne 2013. < plus >

Théâtre : l’émouvante Histoire de Norodom Sihanouk contée par de jeunes Cambodgiens

Une trentaine de jeunes acteurs et musiciens cambodgiens rejouent pour nous, à la Cartoucherie de Vincennes, l’Histoire tragique et suppliciée de leur pays, laminé par la dictature communiste et les impérialismes occidentaux et asiatiques. < plus >

Ciné, théâtre, musique : l’Hippo du Festival d’automne 2013 à Paris

Le Festival d’automne 2013 démarre le 13 septembre au Muséum national d’Histoire naturelle en mettant en scène un hippopotame monstrueux, énorme, sculpté dans la boue, et un guetteur qui siffle et lit les nouvelles du monde, installé à califourchon sur son dos… < plus >

« GOLD GLORY GLAMOUR »

La création artistique franco-allemande « GOLD GLORY GLAMOUR » est un projet de création peinture, sculpture, photographies construit pour 8 artistes plasticiens français de l’association Les Seize Anges dirigée par François de Verdière et huit artistes allemands du groupe No Concept, dirigé par Wolf Tekook sur le thème Gold, Glory, Glamour. < plus >

La vogue du théâtre allemand à Paris

Il suffit de jeter un œil à la saison théâtrale 2012 pour constater l’intérêt marqué des théâtres parisiens pour les pièces d’auteurs germaniques et le « Regietheater », ce théâtre post-dramatique dont les metteurs en scène allemands sont les fers de lance. < plus >

France-Allemagne: le théâtre d’ici et de là-bas

En janvier 2012, le directeur du  Berliner Ensemble Claus Peymann a été invité au Théâtre des Abesses, une annexe du Théâtre de la Ville située à Monmartre, pour y présenter « Simplement compliqué » de  Thomas Bernhard.

A la fin d’une représentation en matinée, un dimanche après-midi, le public parisien a été invité à un échange avec  Claus Peymann, Jutta Ferbers, dramaturge et codirectrice du Berliner Ensemble, et Gert Voss, l’acteur principal de la pièce. On peut s’imaginer à quel point c’était difficile de présenter à un public non germanophone une pièce comme „einfach kompliziert“, qui se définit fortement à partir de sa langue (la pièce a été jouée en allemand avec des sous-titres français). Les spectateurs français ont été cependant totalement enthousiasmés. < plus >


Copyright © 2017