L'entrée du cinéma Louxor, a deux pas du métro aérien – station Barbès-Rochechouart – et du quartier de la Goutte d’Or © Thérèse Hilbold

ART ET ESSAI : la renaissance du Louxor, le Palais du cinéma de Barbès

Publié le 10/05/2013 par theresehilbold

Dieser Artikel ist auch verfügbar in: Allemand

La bonne, l’excellente nouvelle de ce printemps tardif 2013 est la renaissance du Louxor, un cinéma presque centenaire qui vient de rouvrir ses portes, somptueusement restauré, après 25 ans de sommeil.



style="display:inline-block;float: right; margin: 0px 0px 0px 10px;width:300px;height:250px"
data-ad-client="ca-pub-5902659858097851"
data-ad-slot="9336336309">

A deux pas du métro aérien – station Barbès-Rochechouart – et du quartier de la Goutte d’Or, le cinéma dresse maintenant fièrement son architecture art déco de 1921, ornée de céramiques néo-égyptiennes et de vitraux, qui fit son succès pendant de nombreuses années, jusque dans les années 1960.

Puis, avec le déclin de la fréquentation cinématographique, sont venues les heures noires de la salle, qui a fini par être vendue à Tati pour en faire un magasin, avant d’être transformée fugacement en boîtes de nuit gay  (échec de trois tentatives entre 1983 et 1989).

Motifs végétaux et scarabée sacré en céramique sur la corniche du Louxor © Thérèse Hilbold

Aujourd’hui, la foule est de nouveau là, en rangs serrés, mais pas encore mélangée. D’un côté du boulevard, les amateurs d’art et d’essai font sagement la queue pour voir le dernier film de Margarethe von Trotta ou de Wong Kar-Wai, de l’autre les hommes du quartier stationnent en groupes affairés au pied du métro, attendant le chaland.

Au coin des boulevards de La Chapelle et Magenta, le cinéma est situé à la pointe de trois arrondissements où les bonnes salles sont devenues rares : le 9e, le 10e et le 18e.

C’est l’architecte Philippe Pumain qui a mené à bien la restauration de cet immeuble mythique, seule réalisation de l’architecte Henri-André Zipcy. « C’est un petit chef d’oeuvre », estime Philippe Pumain. La décoration art-déco et égyptisante, très en vogue à l’époque, est entièrement restaurée dans son état de 1921: mosaïques et enduit granito en façades, vitraux, faux marbres peints, masques de pharaon en relief, hiéroglyphes à l’intérieur…

Détail d'un vitrail décoré d''une fleur de lotus © Thérèse Hilbold

Le cinéma compte maintenant trois salles : la grande de 334 places sur trois niveaux avec l’orchestre, le balcon et le poulailler, magnifiquement décorée, et deux nouvelles petites salle de 136 et 71 places, au sous-sol, d’une décoration plus sobre mais chaleureuse.

La restauration, financée par la Mairie de Paris, propriétaire des murs, a duré deux ans et demi et coûté 25 millions d’euros. Le bâtiment bénéficie évidemment des normes les plus exigeantes, y compris pour le chauffage et le refroidissement qui utilisent la géothermie.

Incontournable, avant ou après avoir vu un film : une petite halte au bar du Louxor, au 2e étage, avec sa terrasse qui ouvre royalement sur le Sacré-Coeur au loin, et tout près sur l’architecture métallique du métro aérien, la gigantesque enseigne Tati, et les arbres du boulevard.

Vue du bar du Louxor sur le Sacré-Coeur, métro aérien et l'enseigne Tati © Thérèse Hilbold

Quant à la programmation, elle a été confiée à un trio indépendant composé de Carole Scotta, dirigeante d’Haut et Court, de Martin Bidou, exploitant notamment du Max Linder (9e) et programmateur, et Emmanuel Papillon,  actuel directeur de la section exploitation de la prestigieuse Femis.

Le Louxor sera le cinéma des cinéphiles, promettent-ils, mais aussi le rendez-vous de tous les habitants du quartier. Toutes les matinées seront consacrées – sous une forme ou une autre – au jeune public.

En attendant, une petite surprise attend les spectateurs du Louxor : JUL fait la présentation des nouveaux lieux dans un film d’animation plein d’humour, diffusé avant chaque séance.

Accès :

Le Louxor - Palais du cinéma vous accueille au: 170, boulevard Magenta - 75010 Paris

Métro: Barbès-Rochechouart lignes 2 et 4
Bus : 30, 31, 54, 56, 85
RER D, E, B : Magenta, Gare du Nord

Site officiel : www.cinemalouxor.fr pour les séances et les évènements

www.paris-louxor.fr (association qui accompagne le projet présent et à venir du Louxor-Palais du cinéma). Le site est très renseigné.
Download Artikel als PDF

Copyright © 2017