A3 et A4 posés - elise.ayrault

Anti-pub : avec les Reposeurs, les papillons sont de retour dans le métro…

Publié le 18/06/2013 par theresehilbold

Les papillons sont de retour dans le métro ! Aux stations Châtelet, Odéon ou Europe, des mains anonymes s’emploient à redécorer les affiches publicitaires à leur manière, pour protester contre une publicité omniprésente, agressive, polluante…

« La Publicité fatigue ! », « La pub fait dé-penser », « Pub = Gaspillage », « Faites l’amour, pas les magasins ! », « Nous, Vous = des cibles ! » : autant de slogans rigolos et sages conçus par les militants du collectif des Reposeurs pour faire réfléchir à un modèle de société que nous subissons, sans le vouloir. Et peut-être à force, faire changer les choses.

Les voyageurs du métro s’arrêtent, surpris, ils sourient, ils sont souvent d’accord, certains posent des questions , prennent des photos, les coordonnées du site.

Pendant cette nouvelle semaine d’action anti-pub, prévue jusqu’au dimanche 23 juin, les Reposeurs invitent les Parisiens et les Franciliens à se joindre à eux, avec des papillons de couleur (des « post-it », marque déposée) repositionnables, un rouleau de ruban adhésif qui se décolle sans laisser de trace, et des calicots tout aussi faciles à mettre qu’à enlever. Et à multiplier les collages sauvages, avec des slogans de leur cru. A vos feutres, l’imagination au pouvoir !

Règles d’or du collectif : avoir toujours un titre de transport valide sur soi, ne pas dégrader les supports, pas de fuite ni de réaction violente en cas d’éventuels contrôles, mais au contraire une politesse pointilleuse, une amabilité à toute épreuve, le sourire et l’humour à toutes les étapes.

« Nous ne faisons rien d’illégal : en cas de contrôle, nous invitons le policier ou le contrôleur à vérifier lui-même que le papillon ou l’affichette se détache sans laisser de trace », souligne François, un membre du Collectif à l’adresse des néophytes. « Ce n’est pas comme si nous déchirions ou gribouillions une affiche dans le métro : nous serions alors passibles d’une amende de 73 euros», prévient-il.

Des ateliers d’écriture de papillons et de décoration d’affichettes sont organisés. Brain-storming et stages pratiques sont proposés aux citoyens qui ont un peu de temps à offrir pour défendre ces convictions… qui ont des liens avec le mouvement de la décroissance, mais pas seulement.

Et de fait, en observant leurs règles, les Reposeurs n’ont jamais eu d’ennui avec la justice. Contrairement à d’autres mouvements militants qui ont été parfois lourdement condamnés par la justice pour des dégradations.

A voir sur le site des reposeurs des photos, des vidéos, des arguments, un mode d’emploi, une pétition à signer en ligne adressée au président du Stif, la régie publicitaire de la RATP, Jean-Paul Huchon, « pour faire cesser l’agression publicitaire dans le métro ».

Ce mouvement est-il utopique ? Mais non : Pourquoi est-il possible à Stockholm ou Mexico d’avoir un métro propre et décoré, sans publicité ? Pourquoi le métro de Paris détient-il le triste record des surfaces publicitaires ? Pourquoi les comités de quartier ne seraient-ils pas mis à contribution pour décorer les stations de façon artistique, voire moderne (comme à Arts-et-Métiers), culturelle (comme à Varenne ou Louvre-Rivoli), ou tout simplement chatoyante (comme dans le couloir de correspondance de Cluny) ? Des questions tout à fait pertinentes posées aux usagers du métro. D’ailleurs, certains conducteurs de rame sont d’accord et lèvent le pouce, en signe d’encouragement, quand ils rencontrent des militants en action.

VOIR AUSSI l’article de PARIS KONTRAST : Les Déboulonneurs s’attaquent à la Pub (4.12.2012)

 Site Reposeurs et pétition : www.reposeurs.eu.org

Download Artikel als PDF

Copyright © 2017